Comment se servir d’un multimètre pour une voiture ?

Que vous soyez amateurs ou professionnels d’électronique, il est nécessaire de prévoir un multimètre dans votre boîte à outils. Cet instrument aide à mesurer la tension, l’intensité et les résistances de vos appareils. Cet article vous présente le multimètre, son intérêt et son utilisation.

Le multimètre, qu’est-ce c’est ?

Un multimètre est un testeur ou contrôleur universel. Il est par ailleurs, multifonction. Il peut en effet servir de Voltmètre, d’Ampèremètre et d’Ohmmètre.

Quelle est la tension d’un courant continu ou un courant alternatif ? Quelle est l’inductance d’une bobine ? Quelle est l’intensité d’un courant faible ou fort ? Toutes ces questions trouvent réponses à l’usage d’un multimètre. Il est redoutable quand il s’agit de vous assurer du bon fonctionnement d’un dispositif électrique.

Dans la voiture, le branchement du multimètre se fait en parallèle. Il faut l’utiliser en courant continu. Attention ! Mettez le véhicule hors marche par prudence pour certains besoins. Le multimètre s’utilise dans ce contexte, pour tester la tension de batterie d’une voiture ou celle du fusible. Pour un capteur qui produit son propre courant, il est conseillé de le mettre sous courant alternatif. Aussi, ne mesurez pas la tension d’un air bag avec un Ohmmètre.

D’autres usages du multimètre

Avec le multimètre, utilisez une sonde extérieure pour déterminer la température, tester la continuité d’un courant, mesurer les basses tensions et les fortes résistances, déterminer la capacité du condensateur ou des capteurs. De même, testez les diodes, les transistors dits semi-conducteurs ou mesurez la fréquence de signaux électriques.

Sans un multimètre, vous risqueriez de vous méprendre sur la tension ou de l’intensité du courant dans les circuits. Il vous préserve du risque d’électrocution ou d’un court-circuit.

Les différentes sortes de multimètre

Il existe deux types de multimètre : l’un, analogique avec cadran à aiguille et l’autre numérique. Voici comment ils se présentent.

Le multimètre numérique est plus moderne. Il dispose d’un écran digital où s’affiche la mesure. En général, il est à usage domestique. Dans sa composition, on trouve un générateur de courant. Ce dispositif le transforme selon le besoin, en un ohmmètre, ampèremètre ou voltmètre numérique.

Le multimètre analogique permet de tester le matériel hi-fi. L’ampèremètre et le convertisseur courant qui le composent lui permettent de mesurer le magnétisme et l’électricité traversant un appareil.

Comment utiliser le multimètre ?

Il faut connaître son multimètre afin d’en faire bon usage. Commencez donc par distinguer ses constituants. Qu’il soit numérique ou analogique, il dispose d’un cadran. Soit, les aiguilles indiquent la mesure ou celle-ci s’affiche sur la surface digitale. Un commutateur sous forme de bouton permet de sélectionner l’une des fonctions suivantes : voltmètre, ohmmètre, ampèremètre. De même, vous avez la possibilité de préciser le calibre de votre préférence. À titre indicatif, le calibre désigne la plus forte tension que peut mesurer un voltmètre.

Deux fils, l’un de couleur noire ; l’autre de couleur rouge, sont à connecter à l’appareil ou à ses bornes. À découvrir également, le boîtier de pile. Des orifices (ou bornes) situés sur la face supérieure de l’outil sont destinés à recevoir lesdits fils de couleur. La borne “COM”, pour Commune, est la borne moins (-). Elle reçoit le fil noir. La borne “V”, pour Voltage, est la borne (+). Elle reçoit le fil rouge.

Pour mesurer les résistances, introduire le fil rouge dans le trou marqué Ω (Oméga). Pour déterminer l’ampérage, fixez le fil rouge à la borne  »A ». Des bornes additives (sur certains appareils) sont utiles pour la mesure du courant de haute tension ou de forte intensité.

Savoir mesurer la tension, la résistance ou l’intensité au moyen d’un multimètre

L’utilisation de pinces crocodiles est conseillée pour maintenir les fils. De même, il est prudent de définir la plus grande tension (U) afin de protéger l’appareil de toute décharge électrique. Débutez un test sur une source ordinaire d’énergie, par exemple une pile de 1,5 volt. Choisissez la plus haute tension puis connectez les fils à chacune des bornes (+) et (-) de la pile. Selon que la pile soit nouvelle ou usagée, la puissance détectée s’affichera.

Pour mesurer l’intensité (I), soyez sûr du type de courant (continu ou alternatif). Choisissez ensuite le voltage puis le calibre le plus élevé. Définissez la fonction Ampèremètre (A) et sélectionnez le courant continu (DC) ou courant alternatif (AC). Bloquez le calibre et connectez les cordons. Le cordon rouge doit être relié à la borne (+) et le noir à la borne (-). Lisez l’indication sur le cadran pour ne pas vous tromper.

La précaution du calibre le plus élevé reste utile pour la mesure des résistances (R). Pour cela, collez les fiches de couleurs aux bornes de l’appareil. Plus la résistance tend vers 0, la continuité est acceptable. Celle-ci est, en revanche, mauvaise si elle tend vers l’infini (“∞”).