Comment fonctionne la reprogrammation moteur ?

Afin d’améliorer la programmation du moteur de votre véhicule, de nombreux moyens sont utilisés. Parmi ceux-ci se trouve la reprogrammation moteur. Connue pour améliorer la puissance des véhicules, cette opération comporte de nombreux avantages, mais également des risques. Découvrez ici, tout ce qu’il faut savoir sur la reprogrammation moteur.

Qu’est-ce que la reprogrammation moteur ?

Littéralement, la reprogrammation moteur consiste en une modification du logiciel responsable du fonctionnement d’une voiture. C’est une technique qui modifie le programme de commande de l’injection appelé Engine Control Unit (ECU).

Elle a pour but d’optimiser ce programme afin d’améliorer la puissance du moteur. La reprogrammation moteur consiste à modifier les paramètres d’origine de l’ECU pour changer la quantité de carburant utilisé, ainsi que l’allumage. Ceci, afin d’augmenter le rendement de la voiture.

En effet, il s’agit d’une modification des données internes du calculateur moteur. Il permet d’en améliorer le rendement tout en altérant son endurance, grâce à l’installation d’un nouvel ajustement du moteur et de ses composants.

Les différentes étapes de la reprogrammation moteur

La reprogrammation moteur nécessite une connaissance aigüe du fonctionnement des moteurs à injection. Il en est de même des programmes spécifiques pour le type de véhicule que vous voulez modifier. Elle se déroule suivant un certain nombre d’étapes.

Première étape : faites un diagnostic et un état des lieux

Cette première étape du processus vous permettra de vous assurer de l’état du véhicule. Pour ce faire, vous devez circuler sur une route, mais aussi sur un pont élévateur. Ceci vous permettra de vous assurer que le véhicule ne présente aucun défaut susceptible d’interférer dans le fonctionnement du projet. Vous pourrez aussi évaluer les performances du véhicule en prenant en considération ses paramètres d’usine et son état actuel.

Deuxième étape : faites des essais techniques au banc de puissance

Il s’agira ici d’effectuer une série de tests sur banc de puissance avec le véhicule en prenant en compte l’état d’origine. Cela permet d’approfondir le diagnostic, de s’assurer que tout fonctionne correctement et que le moteur est en excellent état. Le banc de puissance demeure le meilleur outil de diagnostic moteur, car il permet de déterminer la source d’un éventuel déficit de puissance.

Troisième étape : Optimisez le logiciel

C’est l’étape la plus longue et le cœur même de l’opération de reprogrammation moteur. Une fois tous les détails du moteur connu, le logiciel peut désormais être modifié. Il s’agit d’améliorer la performance du moteur en se basant sur son régime et sur son couple. En optimisant le système d’injection, la pression accumulée dans le circuit d’admission va monter et faire tourner le moteur à bas régime tout en gagnant en couple.

Ainsi, il vous sera plus facile d’enclencher une reprise sans occasionner la rotation du moteur. Toutefois, la valeur maximale à reprogrammer ne doit pas excéder les 20 % pour des raisons de sécurité.

Les avantages et risques de la reprogrammation moteur

Cette opération vise à améliorer au maximum la capacité d’accélération d’un véhicule. Cependant, elle comporte également les risques.

Les avantages de la reprogrammation moteur

La reprogrammation moteur présente un certain nombre d’avantages. Entre autres, elle permet d’augmenter les performances du véhicule sans pour autant changer de moteur. En effet, elle intervient principalement sur les paramètres d’injection qui permettent d’augmenter la capacité d’accélération du véhicule.

De plus, elle participe à la réduction de la consommation de carburant en améliorant la qualité de combustion du moteur lors de l’accélération. Vous pourrez également faire des économies, car la reprogrammation moteur se veut relativement abordable. Aussi, c’est un moyen permettant de customiser votre véhicule sans intervenir sur la carrosserie ou les éléments mécaniques du véhicule.

Les risques de la reprogrammation moteur

Malgré ses nombreux avantages, la réalisation de la reprogrammation moteur ne doit pas être prise à la légère. En effet, elle comporte de nombreux risques. Tout d’abord, il s’agit d’une opération complexe qui exige une connaissance pointue dans le domaine. Ceci, au risque d’endommager votre véhicule.

Ensuite, il y a un risque en ce qui concerne la fiabilité. En réalité, au-delà des capacités admises par le moteur, la reprogrammation peut entraîner des dégâts sur le long terme. Enfin, elle entraîne l’annulation de la garantie constructeur. En choisissant de reprogrammer votre moteur, vous annulez la garantie accordée à l’achat de votre véhicule.

La reprogrammation moteur augmente la puissance de votre moteur, mais doit être forcément réalisée par un professionnel afin d’éviter tout danger.